Eléphants d'Asie | WWF France


 
	© Martin Harvey / WWF

Eléphants d'Asie

Si l’on trouve encore des milliers d’éléphants domestiqués en Asie du sud-est, dans son milieu naturel ce magnifique animal est menacé d’extinction .

description-physique-elephant

Description physique

L’éléphant d’Asie est le plus grand mammifère terrestre du continent. Connue pour sa bonne ouïe, sa bonne vue, son bon odorat et sa facilité à nager, l’espèce est plus petite que l’éléphant d’Afrique et n’a qu’un seul « doigt » sur la lèvre supérieure de la trompe.

La couleur de la peau est une palette allant du gris foncé au marron avec des petites tâches roses sur le front, les oreilles, la base du tronc et la poitrine.

Un nombre significatif d’adultes mâles n’ont pas de défenses et le pourcentage d’individus pourvus d’ivoire varie selon la région, de 5% au Sri Lanka à 90% en Inde.

perte-habitat-elephant

Perte de l'habitat

En Asie, la constante augmentation des populations humaines empiète sur l’habitat dense mais réduit des éléphants. Déjà un cinquième de la population humaine mondiale vit dans ou près des zones d’habitat de ces pachydermes.

Cette compétition féroce pour les espaces de vie a entrainé une perte dramatique de la couverture forestière, laissant entre 25,600 et 32,750 individus dans la nature.

Les grands projets de développement (les barrages, les routes, les mines et autres complexes industriels) ont aussi fragmenté l’habitat des éléphants, diminuant ainsi considérablement leurs chances de survie.

La conversion des zones forestières à des fins agricoles provoque de plus en plus de conflits entre éléphants et humains. En Inde, plus de 300 personnes sont tuées par des éléphants chaque année.

Petites, isolées et dans l’incapacité de rejoindre les anciennes routes migratoires, les populations d’éléphants sauvages sont majoritairement détruites par l’installation des humains, alors que la plupart des parcs nationaux et réserves sont malheureusement trop petits pour les héberger.

description-physique-elephant

Capture d'éléphants sauvages

La capture d'éléphants sauvages à des fins domestiques est devenue une vraie menace pour les populations sauvages, dont le nombre a considérablement diminué. En théorie, l’Inde, le Vietnam et la Birmanie ont interdit cette pratique, mais dans les faits les éléphants birmans sont toujours capturés pour l’industrie du bois ou le commerce illégal des animaux sauvages.

Les méthodes employées entraînent malheureusement un fort taux de mortalité. Avec 30% d’éléphants en captivité, des efforts doivent être faits pour améliorer les soins, encourager les naissances en captivité et quand cela est possible, réintroduire certains individus dans la nature.

braconnage-elephant-asie

Braconnage

Le braconnage des éléphants d’Asie pour leur ivoire et leur viande est un problème d’envergure dans le sud de l’Inde (où 90% des mâles ont des défenses) et au nord-est de l’Inde où certaines personnes mangent de la viande d’éléphant.

Cependant, la plupart de l’ivoire illégal provient aujourd’hui d’Afrique.


Sacré mais exploité, l’éléphant d’Asie est vénéré depuis des siècles, il est par ailleurs, toujours utilise lors de cérémonies et à des fins religieuses. Il est non seulement vénéré pour son rôle dans la culture et religion asiatique mais il est également une espèce clé des forêts tropicales asiatiques.

 
	© WWF France
Infographie - Les plus grandes saisies d'ivoire dans 10 pays d'Asie de 1989 à 2011
© WWF France

Comment nous aider ?

faire-don-wwf

devenir-benevole-wwf

signer-pétition