Lutter contre la capture accidentelle | WWF France


 
	© Hélène Petit / WWF

Captures accidentelles

Chaque année, des centaines de milliers de tortues marines meurent, piégées dans les filets droits, les palangres ou les filets dérivants utilisés pour pêcher la crevette. Présent sur le terrain, le WWF agit pour endiguer cette menace.

Hameçons ronds

Le WWF aide à tester, affiner et introduire de nouveaux types d’hameçons dans les pêcheries à la ligne du Pacifique afin de réduire de 90 % les pertes de tortues marines sans affecter les prises d'espadons et de thons.

Ces nouveaux hameçons «ronds» sont moins susceptibles d’être avalés par les tortues que les hameçons traditionnels en forme de J qui peuvent entraîner la suffocation ou une hémorragie interne s’ils sont avalés.

Mustad, le plus gros fabricant d’hameçons du monde, a offert 200 000 hameçons ronds au WWF pour des essais dans l'est et l'ouest de l'Océan Pacifique.

En Espagne, le WWF et différents partenaires ont aussi cherché d’autres moyens de réduire les captures collatérales et la mortalité des tortues due aux lignes de pêche en utilisant des hameçons et des lignes biodégradables.

Filets TTED

En Guyane française, le WWF encourage l’utilisation de systèmes d’exclusion des tortues sur les crevettiers, car ils permettent de laisser passer les crevettes par la partie principale du filet tout en sauvant 97% des tortues marines d'une mort certaine. Au Mozambique, le WWF a participé à la création d’une nouvelle loi qui rend ces systèmes obligatoires pour la flotte de crevettiers du pays. Une fois en place, cela sauvera la vie de 5 000 tortues marines par an, permettant ainsi aux pêcheurs mozambicains de vendre leurs crevettes sur le marché américain.

Comment nous aider ?

faire-don-wwf

devenir-benevole-wwf

signer-pétition